Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 06:30

Avant mon congé maternité ... Oh wait ... Non, je recommence ...

 

Quand j'ai eu mon entretien annuel (en mars 2015), mon patron, jamais avare d'énormités plus grosses que lui, n'a pas hésité à me décrire un joli plan de carrière sur 2-3 ans, avec voiture, statut cadre et la marmotte bla bla bla ...

 

... C'est là qu'est arrivé la phrase qui tue, celle qui m'a laissé comme deux ronds de flan dans mon fauteuil, celle qui m'a liquéfié sur place et privé de toute sens de la répartie :

 

"Bien entendu, tout cela n'aura plus lieu d'être si un bébé pointe le bout de son nez dans l'année !!!"

WTF ???!!!

WTF ???!!!

Vous ne savez pas quoi dire ?! Moi non plus !!

 

Je suis restée plantée là à l'écouter faire semblant de me vendre du rêve, car nous savions l'un comme l'autre que tout cela n'était que du vent.

 

En sortant de cet entretien, j'ai juré à CollègueEnOr que non seulement ça me donnait encore plus envie de tomber enceinte mais ça me donnait surtout envie de claquer la porte au plus vite !

 

MiniZ a décidé de s'installer dans mon ventre une semaine plus tard ... Comme un signe, comme pour me dire "oui maman, la réalité suite est ailleurs !"

Et choisir de partir ...

Quand j'avais intégré ce cabinet, je m'étais dit que sa petite taille (nous étions 3 en plus de mon patron) serait certainement synonyme de proximité, de bonne ambiance, d'atmosphère "familiale", d'échanges omniprésents du fait de la polyvalence attendue de la part de chacun ...

 

Malgré la pseudo bienveillance de mon patron tout au long de ma grossesse, j'ai senti que quelque chose avait changé. Avec du recul, je pense qu'il m'avait imaginé comme une carriériste pas pressée d'être mère, un peu comme ma responsable, qui ne cache pas son non-désir d'enfant. Mais voilà, être mère était une envie très forte, que je savais présente (Dieu sait si j'en ai pu en parler) mais qui s'est vraiment imposée à moi lors de notre préparation religieuse au mariage il y a 2 ans, lorsqu'il était mis l'accent sur le fait que toute famille avait pour origine un couple et qu'il ne fallait pas l'oublier ; j'avais alors regardé mon Homme et réalisé à quel point je souhaitais être mère et surtout qu'il soit le père de mes enfants.

 

Ce désir de maternité a également éveillé des envies de changements professionnels, de trouver un poste plus cohérent avec mon envie d'équilibrer vie privée et boulot.

 

Au cours de mon congé maternité, j'ai contacté des recruteurs, ai été contacté par des recruteurs, j'ai passé des entretiens ... Il est apparu comme une évidence que mon poste n'était plus fait pour moi. Sur le fond et sur la forme (pardon, déformation professionnelle !). Et surtout, j'ai réalisé que j'avais perdu toute confiance en moi. Il fallait que je me détache de ce cabinet, de mon patron !

 

Mon entourage a été parfait, me soutenant de bout en bout. Disons que le portrait peu élogieux que je peignais de mon patron depuis plusieurs mois (années ??) a aidé. Ma (merveilleuse) sage-femme a été une oreille très attentive pendant ma rééducation, évoquant le fait que cet homme était un manipulateur, voire un pervers narcissique ... 

Et choisir de partir ...

Début mai, j'ai pris conscience que j'allais devoir y retourner ...

 

Avec mes dernières lueurs de naïveté, j'ai cru que mon patron accepterait de prendre en compte mes demandes vis à vis de MiniZ, ma volonté de trouver cet équilibre nécessaire à mon bien-être ...

 

Comme je l'ai dit, je suis naïve !!

 

En revanche, je n'ai pas oublié de défendre mes intérêts.

 

Et j'y ai trouvé mon compte.

 

Mi-juillet, mon contrat sera officiellement rompu.

 

L'été pour souffler ... L'été pour me reposer ... L'été pour réfléchir ... L'été pour espérer que cet entretien passé il y a un mois se concrétise à la rentrée (et c'est plutôt bien parti !).

 

Je tourne sans regret une page de ma vie professionnelle.

Et choisir de partir ...

J'écris aussi une nouvelle page de ma vie privée. Pendant quelques mois, je le sais, je l'assume, je vais être au foyer. Après discussion avec mon Homme, nous avons fait le choix de laisser MiniZ chez sa nounou pour les prochains mois car la probabilité que je retrouve du boulot à la rentrée est quand même assez élevée. Certes, nous allons nous serrer la ceinture mais ça ne sera que d'un cran et peut-être pas pour longtemps ...

 

Ce temps libre va me permettre de préparer notre retour chez nous (oui, enfin, les travaux touchent à leur fin !), de préparer nos vacances, de me mettre sérieusement en cuisine pour accompagner MiniZ dans la diversification alimentaire (qui pour le moment est un succès)(carottes power !!!!)(brbrbrbrbr ... ah pardon, MiniZ a pris le micro !)(je sors) et organiser le rééquilibrage alimentaire dont mon Homme et moi avons plus que besoin, d'organiser et ranger cette maison qui sera enfin notre chez nous (et qui fascine toute la famille de mon Homme).

 

Dans un mois et une semaine, je ne serai plus salariée de ce cabinet ...

Libéréééeee délivréééeee (de rien, c'est cadeau)(je suis déjà sortie)

Libéréééeee délivréééeee (de rien, c'est cadeau)(je suis déjà sortie)

Et vous, ça va ?

Et vous, ça va ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Ginie
commenter cet article

commentaires

LesBlablasDeBouba 10/06/2016 07:42

La chanson, c'est en effet cadeau, mais c'est aussi tellement ça!!! Je suis contente pour toi que ce calvaire prenne enfin fin! Je croise les doigts pour un boulot, bientôt...!

Ginie 15/06/2016 10:21

Merci Anna ! J'ai passé plusieurs entretiens mais pour le moment, aucun n'a abouti. Je pense que j'aurai plus de chance à la rentrée ... Bisous

Ginie Et Ses Post-It

  • : Ginie, son pêle-mêle et les post-it qui vont avec
  • Ginie, son pêle-mêle et les post-it qui vont avec
  • : A mon âge, plein de choses nous passent par la tête ; un aperçu de ce qui passe dans celle de Ginie
  • Contact

Un post-it en passant

    Blog en pause ...

Retrouvez-moi sur Facebook (Ginie Pêle-Mêle)

ou sur Instagram (ginie_pelemele) !!

Trop De Post-It ?

Mon pêle-mêle sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez pelemeleginie sur Hellocoton

Mon pêle-mêle sur Facebook