Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 06:30

L'année dernière à la même époque, il ne restait littéralement plus que ça de notre maison.

 

Quatre murs et un toit ...

 

Plus de sol, si ce n'est celui de la cave.

Quatre murs et un toit

"Au moins si des cambrioleurs sont tentés de rentrer, ils n'iront pas loin !!" disait mon Homme face au vide qui s'offrait depuis la porte d'entrée.

 

"J'anticipe !! Comme ça le jour où on fait un étage ... paf ! Il y a déjà une porte !" ça c'était plutôt ce que je disais quand je regardais, de la cave, la même porte d'entrée (chacun ses références) !!

Quatre murs et un toit

 

Avec mon bidon tout rond de l'époque, je n'ai pas beaucoup assisté aux travaux. Mon Homme prenait des photos à chaque passage sur le chantier, pour que je mesure l'avancée de l'un de nos plus gros projets communs  (plus gros que mon ventre, si si !!).

 

Fin octobre 2015, la phase "démolition" était achevée.

 

"Bon, c'est là qu'on a intérêt à ne pas s'être planté, sinon, on a plus de maison !!"

 

Voilà ! Merci mon amour de me rassurer !!

 

Pour vous donner un ordre d'idée, voici un aperçu de ce qu'il y avait à faire :

 

- couler une dalle béton sur ... 80% du rez-de-chaussée (rien que ça !)

- changer toutes les fenêtres

- créer des velux

- refaire tous les circuits eau et électricité

- créer deux balcons (un à la cuisine, un dans notre chambre)

- poser du placo dans toutes les pièces

- créer un escalier pour accéder à la cave et aux chambres

...

 

Et je n'ai pas tout listé, il y a de quoi avoir le tournis !

 

Inutile de vous dire à quel point ça a pu être long !

Quatre murs et un toit

Nous en avons tous souffert, chacun à notre façon.

 

Mon Homme a souffert de devoir gérer son boulot et le suivi des travaux. Nous avions plus ou moins confié la maîtrise d'oeuvre à un ami qui gérait en plus l'un des corps de métier présent sur le chantier. S'il a très bien géré sa spécialité (et même plus), il a clairement manqué d'organisation dans sa coordination entre les artisans et nous nous sommes plusieurs fois retrouvés avec des ouvriers ne pouvant intervenir car d'autres n'avaient pas terminé. A mi-parcours, mon Homme a repris le rôle à son compte et, même s'il a pu passer pour le client hyper pénible qui veut tout maîtriser, les choses se sont bien débloquées et (surtout) bien terminées.

 

J'ai souffert de ne pas avoir toutes mes affaires avec moi pour m'accompagner dans mes premiers pas de maman. Je n'avais emporté que le strict minimum (= de quoi traîner tranquillement en mode "congé maternité tranquillou"), pensant que nous serions rentrés au printemps. Mais, comme ça n'a pas été le cas, j'ai eu le sentiment de m'être réduite à ma seule dimension de "maman". Trouver des vêtements dignes de ce nom à la reprise du boulot (même si ça n'a duré qu'une semaine) a été épique !! Ma sage-femme était d'ailleurs convaincue que ma déprime trouvait aussi son origine dans le fait de ne pas être chez moi, de savoir que le petit nid douillet mais vieillot que nous proposions à notre fille n'était que temporaire et de s'empêcher de prendre  des repères en sachant que nous ne resterions pas ...

 

De mi-septembre 2015 à mi-juillet 2016, nous n'avons donc pas vécu chez nous ...

 

Le retour a donc logiquement été un immense bonheur.

Quatre murs et un toit

Tant de cloisons démolies et enfin une maison bien isolée et pleine de lumière, avec des pièces mieux distribuées où chacune a enfin son utilité !

 

J'ai mis du temps à réaliser que cette maison était bien celle dans laquelle nous vivions depuis 5 ans (en ce qui me concerne) et que c'était bien cette même maison qui avait vu naître ma belle-mère et tous ses frères et sœurs.

 

MiniZ a adopté cette nouvelle maison avec une facilité déconcertante. Le jour où on lui a fait découvrir sa chambre, elle a passé de longues minutes à regarder cette immense pièce baignée de lumière, comme pour se l'approprier correctement.

 

Nos proches ont tous halluciné en visitant notre nouveau chez-nous.

 

"Mais ... c'était quoi ça avant ? / Attends, là, on est à tel endroit ! / Oulala, je suis perdu !! / Mais c'est complètement dingue ! / WwwooowwW (celle-là je crois que celle qu'on a le plus entendu !!)

 

Bref, on est rentrés chez nous et comme dirait l'autre : c'est bon pour le moral !!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ginie Et Ses Post-It

  • : Ginie, son pêle-mêle et les post-it qui vont avec
  • Ginie, son pêle-mêle et les post-it qui vont avec
  • : A mon âge, plein de choses nous passent par la tête ; un aperçu de ce qui passe dans celle de Ginie
  • Contact

Un post-it en passant

    Blog en pause ...

Retrouvez-moi sur Facebook (Ginie Pêle-Mêle)

ou sur Instagram (ginie_pelemele) !!

Trop De Post-It ?

Mon pêle-mêle sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez pelemeleginie sur Hellocoton

Mon pêle-mêle sur Facebook