Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 06:30

L'année dernière à la même époque, il ne restait littéralement plus que ça de notre maison.

 

Quatre murs et un toit ...

 

Plus de sol, si ce n'est celui de la cave.

Quatre murs et un toit

"Au moins si des cambrioleurs sont tentés de rentrer, ils n'iront pas loin !!" disait mon Homme face au vide qui s'offrait depuis la porte d'entrée.

 

"J'anticipe !! Comme ça le jour où on fait un étage ... paf ! Il y a déjà une porte !" ça c'était plutôt ce que je disais quand je regardais, de la cave, la même porte d'entrée (chacun ses références) !!

Quatre murs et un toit

 

Avec mon bidon tout rond de l'époque, je n'ai pas beaucoup assisté aux travaux. Mon Homme prenait des photos à chaque passage sur le chantier, pour que je mesure l'avancée de l'un de nos plus gros projets communs  (plus gros que mon ventre, si si !!).

 

Fin octobre 2015, la phase "démolition" était achevée.

 

"Bon, c'est là qu'on a intérêt à ne pas s'être planté, sinon, on a plus de maison !!"

 

Voilà ! Merci mon amour de me rassurer !!

 

Pour vous donner un ordre d'idée, voici un aperçu de ce qu'il y avait à faire :

 

- couler une dalle béton sur ... 80% du rez-de-chaussée (rien que ça !)

- changer toutes les fenêtres

- créer des velux

- refaire tous les circuits eau et électricité

- créer deux balcons (un à la cuisine, un dans notre chambre)

- poser du placo dans toutes les pièces

- créer un escalier pour accéder à la cave et aux chambres

...

 

Et je n'ai pas tout listé, il y a de quoi avoir le tournis !

 

Inutile de vous dire à quel point ça a pu être long !

Quatre murs et un toit

Nous en avons tous souffert, chacun à notre façon.

 

Mon Homme a souffert de devoir gérer son boulot et le suivi des travaux. Nous avions plus ou moins confié la maîtrise d'oeuvre à un ami qui gérait en plus l'un des corps de métier présent sur le chantier. S'il a très bien géré sa spécialité (et même plus), il a clairement manqué d'organisation dans sa coordination entre les artisans et nous nous sommes plusieurs fois retrouvés avec des ouvriers ne pouvant intervenir car d'autres n'avaient pas terminé. A mi-parcours, mon Homme a repris le rôle à son compte et, même s'il a pu passer pour le client hyper pénible qui veut tout maîtriser, les choses se sont bien débloquées et (surtout) bien terminées.

 

J'ai souffert de ne pas avoir toutes mes affaires avec moi pour m'accompagner dans mes premiers pas de maman. Je n'avais emporté que le strict minimum (= de quoi traîner tranquillement en mode "congé maternité tranquillou"), pensant que nous serions rentrés au printemps. Mais, comme ça n'a pas été le cas, j'ai eu le sentiment de m'être réduite à ma seule dimension de "maman". Trouver des vêtements dignes de ce nom à la reprise du boulot (même si ça n'a duré qu'une semaine) a été épique !! Ma sage-femme était d'ailleurs convaincue que ma déprime trouvait aussi son origine dans le fait de ne pas être chez moi, de savoir que le petit nid douillet mais vieillot que nous proposions à notre fille n'était que temporaire et de s'empêcher de prendre  des repères en sachant que nous ne resterions pas ...

 

De mi-septembre 2015 à mi-juillet 2016, nous n'avons donc pas vécu chez nous ...

 

Le retour a donc logiquement été un immense bonheur.

Quatre murs et un toit

Tant de cloisons démolies et enfin une maison bien isolée et pleine de lumière, avec des pièces mieux distribuées où chacune a enfin son utilité !

 

J'ai mis du temps à réaliser que cette maison était bien celle dans laquelle nous vivions depuis 5 ans (en ce qui me concerne) et que c'était bien cette même maison qui avait vu naître ma belle-mère et tous ses frères et sœurs.

 

MiniZ a adopté cette nouvelle maison avec une facilité déconcertante. Le jour où on lui a fait découvrir sa chambre, elle a passé de longues minutes à regarder cette immense pièce baignée de lumière, comme pour se l'approprier correctement.

 

Nos proches ont tous halluciné en visitant notre nouveau chez-nous.

 

"Mais ... c'était quoi ça avant ? / Attends, là, on est à tel endroit ! / Oulala, je suis perdu !! / Mais c'est complètement dingue ! / WwwooowwW (celle-là je crois que celle qu'on a le plus entendu !!)

 

Bref, on est rentrés chez nous et comme dirait l'autre : c'est bon pour le moral !!!

Repost 0
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 06:30

J'ai mis du temps à mettre des mots sur mon accouchement ...

J'ai mis du temps à comprendre l'ampleur du chamboulement que l'arrivée de ma fille avait provoquée ...

Une mini-tornade en forme de Z

Pourtant, je n'ai pas mis beaucoup de temps à la mettre au monde cette petite princesse ...

 

J'avais une date en tête, je lui avais dit que j'étais prête, qu'on était tous prêts à l'accueillir ... Et ma Mini s'est montrée très obéissante !!

 

 

Notre dernier selfie à 2 ...

Notre dernier selfie à 2 ...

Une nuit blanche de contractions ... Un départ à la maternité en douceur (mon sac était dans le coffre depuis 2 jours) ... La joie de mon frère au téléphone ... Le CD offert à mon Homme pour son anniversaire qui tourne en boucle dans la voiture et dans ma tête ... "We keep this love in a photograph ... We make this memories for ourselves ..."

 

"Vous contractez toutes les 5 mn depuis combien de temps déjà ?

- Euh ... 3h ... (regard surpris de la sage-femme)(il est 5h45)

- Et bien ... vous êtes à 2 large ! Habillez-vous, on passe en salle d'accouchement !"

 

Comme un signe, la salle où aura lieu la plus belle des rencontres a un mur orange ... la couleur préférée de mon Homme !

Vachement plus mignon que le berceau en plastique qui l'attendait !

Vachement plus mignon que le berceau en plastique qui l'attendait !

Je commence par refuser la péridurale, je suis une warrior, je vais gérer, j'expire profondément, je prends possession de la pièce, je me projette, je répète les exercices d'haptonomie, je suis une champi... Aaaaaaaaah !!!!!!!

 

La warrior-de-mes-deux a fini par craquer au bout de 15 mn ! Quelle délivrance ! J'ai toujours été honnête, je suis une petite nature, je suis admirative des mamans qui gèrent de A à Z sans assistance. Quand on m'a posé la question de la péri, j'ai dit oui sans hésiter. Et quand le produit a commencé à faire effet, me faisant ressentir les contractions sans douleur, je n'ai pas regretté une seconde.

 

Jusqu'au bout, on a laissé la puce descendre d'elle-même, j'ai même pu l'accompagner comme me l'avait montré ma sage-femme en hapto en la guidant avec mes mains, en respirant de mon mieux ... Tout en flippant de toutes les fibres de mon corps face à cette aventure qui commençait pour moi, pour nous ...

La charlotte sur la tête, c'est cadeau ^^

La charlotte sur la tête, c'est cadeau ^^

1 ... 2 ... 3 contractions ...

 

1 ... 2 ... 3 poussées à chaque fois ...

 

7 minutes ...

 

7 petites minutes d'effort, de dents serrés, de respiration contrôlée, de "allez, vas-y ma puce, elle arrive !", de "j'en peux plus, j'en peux plus !" (la cruche qui dit ça à la dernière poussée)

 

Et soudain, le vide qui se fait en moi et l'espace autour de moi qui se remplit au même moment de ce petit corps encore tout chaud de moi, du magnifique cri poussé dès sa tête posée contre moi !

Avouez, elle était facile celle-là !!

Avouez, elle était facile celle-là !!

MiniZ et moi avons vécu un premier mois fusionnel, à base de dodos dans mes bras la journée, de longues tétées, d'angoisses dès qu'elle se mettait à pleurer ...

 

Mais, tout aussi nécessaire soit-elle, cette fusion m'a coupé de tout, créant une bulle autour de ma fille et moi, me faisant occulter tout le reste et empêchant quiconque d'y entrer, même mon Homme qui pourtant voulait m'aider, passer du temps avec sa fille.

 

Alors, quand MiniZ a eu un mois et demi, il a tapé du poing sur la table : "Tu te rends compte qu'à part notre fille, rien ne va ??!!!"

 

Cette phrase a ouvert les vannes et à partir de ce moment-là, j'ai beaucoup pleuré, je me suis posée des questions, j'ai cherché des réponses, j'ai fui d'autres questions en me réfugiant dans le regard de ma fille ...

 

J'ai eu la chance d'avoir un entourage au top. Mes proches se sont montrés très présents et compréhensifs, ma fille a été un amour (elle l'est toujours, je vous rassure), évitant tous les désagréments qu'un nouveau-né peut rencontrer, faisant ses nuits, comme par hasard, au moment où j'ai ouvert les yeux, souriant de plus en plus ...

Une mini-tornade en forme de Z

Ma petite merveille a été un anti-dépresseur.

 

Samedi, MiniZ aura 5 mois. C'est véritablement un ange, qui dort très bien ... mange bien (notre dernière tétée s'est achevée en douceur, MiniZ s'étant endormie au sein, comme elle aimait le faire au début, comme pour boucler la boucle) ... gigote comme un petit asticot ... essaie de plus en plus de se retourner ... rit aux éclats avec son papa ... adore qu'on vienne la chercher dans son lit le matin ... qu'on lui tripote les pieds ... est amoureuse de son petit nounours rouge et de son lapin rose ...

 

MiniZ réalise ses premières fois les unes après les autres à son rythme. Je n'ai jamais vraiment cherché à comprendre comment fonctionnait la motricité libre, quelle ligne de conduite j'allais suivre pour élever ma fille ... et puis, je me suis dit qu'y aller à l'instinct était la meilleure des options. Du coup, je la regarde évoluer, prendre conscience de son corps, manger ses mains, attraper ses pieds, lancer sa tête en arrière pour se retourner, tirer la langue, rire aux éclats quand on lui mange le ventre ... 

 

Pour être originale, elle a rajouté à la liste des premières fois son premier accident de voiture !! Juste de la tôle froissée, mais une énorme frayeur pour nous et surtout un message important : NE PRENEZ PAS LE VOLANT QUAND VOUS AVEZ BU !!!!!!!

 

J'ai mis beaucoup de temps à écrire cet article ... Peut-être trouverai-je plus de temps pour en écrire d'autres afin de vous parler des progrès de notre merveille (ou pas) ... des travaux impressionnants de notre maison qui prendront encore 2 mois (ou pas) ... de la possibilité qui s'offre à moi de quitter mon boulot rapidement (ou pas) (quoique là, c'est bien possible que je vous en parle vu le soulagement que ça va être si ça se fait !) ... Bref, je prendrai peut-être le temps de dépoussiérer ce blog ou je continuerai à raconter ma vie sur FB et Instagram comme je le fais depuis des mois et je redeviendrai la simple lectrice que j'étais il y a 5 ans avant de démarrer ce pêle-mêle ...

 

Mon aventure de maman a commencé, je nous la souhaite la plus belle possible !

Repost 0
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 06:30

Un soir de décembre, mon Homme m'a regardé amoureusement et m'a suggéré : "et si tu L'arrêtais ?" ...

 

Coïncidence ou pas, je pouvais L'arrêter pour le réveillon ... Une nouvelle année pour une nouvelle vie ...

 

Rêver ... puis réaliser

Si au début, tout s'est passé dans la tête (oh mon Dieu, pourquoi il n'y a rien ... pourquoi depuis 24h ça tire et il n'y a toujours RIEN ... ah tiens ... oh oh ... ah bah voilà ! Next !!), un soir de mars (vous remarquerez que ça se passe toujours le soir ^^), je me suis demandée si ma tête était la seule coupable ...

Le stress du mois qui venait de s'écouler ... Et puis, la montagne, mon Homme, moi ... et mon caractère pourri ... tellement pourri que ce fameux soir de mars, mon Homme me dit "vérifie parce que là t'es trop ch*ante pour que ça ne soit pas lié !!"

Rêver ... puis réaliser

Ne pas le croire ... Retarder l'échéance ...Se dire que ça va peut-être gâcher la fin des vacances ... et puis se dire que le lendemain, c'est le 1er avril, que si c'est pas bon, ça sera peut-être une blague ... parce que si c'est bon ça n'en sera forcément pas une !) ...

 

Et attendre ... attendre ... bon ok, au bout d'une minute, j'avais les yeux rivés sur ces quelques millimètres qui allaient changer ma vie ... ces quelques millimètres qui au fil des secondes se coloraient de plus en plus nettement ...

 

Les larmes ... les miennes surtout uniquement ...

 

Les vacances qui se continuent sur un petit nuage ; savourer ces moments à 2 en souriant bêtement ...

 

Rêver ... puis réaliser

Le retour ...

 

Le petit tube rouge pour vérifier ... L'attente ... encore ...

 

Le message de mon Homme : "je ne sais pas trop comment on doit lire ça mais je crois que c'est bon ..."

Rêver ... puis réaliser

La jouer niannian avec mes parents et mon frère avec des cartes postales écrites "comme si c'était lui" ... réveiller ma sœur à minuit ...

Sourire bêtement ... et encore sourire ... Le rêve est devenu réalité ...

Rêver ... puis réaliser

Quand on dit que nos proches partis trop tôt veillent sur nous, j'y crois. Parce que ce tout petit bout qui s'est installé derrière mon nombril a décidé de le faire le jour de l'anniversaire de mon grand-père paternel qui me manque chaque jour ... et qu'il fera de nous des parents le jour de l'anniversaire de la mort du grand-père maternel de mon Homme. Je vous épargne les autres dates clés, elles donnent le tournis !!

 

Toujours est-il qu'après une année aussi inoubliable que 2014, 2015 se devait d'être à la hauteur ... Et nous n'avons pas été déçus !! Cet enfant était notre rêve, peut-être même avant celui de se marier ...

 

Il deviendra une réalité en décembre, notre réalité, celle d'une famille comme nous l'avions rêvé

Rêver ... puis réaliser

Edit du 27/05 : j'avais écrit cet article jeudi dernier. Depuis nous avons eu l'échographie des 12 semaines ... Je ne pensais pas qu'on pouvait éprouver autant de joie à voir 5 cm gesticuler comme ça ! Même mon Homme n'arrêtait pas de sourire ! Bref, que du bonheur !!

Repost 0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 06:00

Mardi, je souhaitais un happy terrible 2 à Pépette.

 

Aujourd'hui, c'est à Fripouille que je souhaite un happy 5.

 

Fripouille, c'est l'histoire d'un coup de foudre, un coup de coeur, un coup de ce que vous voulez (oui, parce qu'il a bien fallu un coup pour qu'il arrive ... #humourdemerde #jeconnaislasortie) ... entre mon Homme et un petit bout de chou qui s'est dit que 9 mois ce n'était pas assez et que 5 jours de rab c'était bien ! Mon Homme s'est retrouvé face à ce tout petit bébé, pas si petit que ça d'ailleurs (54 cm à la naissance tout de même), et est devenu un autre.

 

Tout est devenu prétexte à passer voir les Cousins, à prendre ce petit bonhomme dans les bras, le faire rire, le regarder grandir, faire ses premiers pas pratiquement dans notre cuisine, être à l'origine de mon pseudo (et encore, ça aurait pu être "Ni" si je m'en étais tenue à ses premiers mots !) et de situations cocasses qui sont aujourd'hui de bons départs de fou-rires en famille.

 

Tignes (34)

 

Fripouille, c'est "mon petit coeur" ; c'est rare que je l'appelle par son prénom, uniquement quand il n'est pas sage.

 

Fripouille, il est comme sa soeur : des cheveux blonds comme les blés (en les laissant pousser et en l'habillant en vert, il pourrait jouer le Petit Prince) et des yeux bleus ... Un visage d'ange, un sourire à croquer mais aussi un petit démon quand il s'agit de pleurnicher pour un oui ou pour un non, ou de me sauter dans les bras alors qu'il ignore délibérément mon Homme ...

 

Fripouille, c'est aussi un grand frère, qui était le plus heureux des petits garçons le jour de la naissance de sa soeur, qui a longtemps obligé les gens à d'abord dire bonjour à sa soeur avant de l'embrasser, qui ne jurait que par elle ... jusqu'à ce qu'elle marche et qu'elle se mette à le suivre comme son ombre !!

Là, c'est devenu plus compliqué : dès que Pépette faisait ne serait-ce que le début du commencement d'une bêtise, il se précipitait "Maman, Pépette elle a fait ça !!" Si elle le suivait de trop près, il la poussait ; si elle prenait un jouet, subitement ça devenait le jouet qu'il voulait absolument et il lui arrachait des mains ...

 

Mais l'amour fraternel est souvent le plus fort : quand Fripouille est puni et va au coin, elle le suit et s'il se met à pleurer, soit elle se met à pleurer avec lui, soit elle s'approche et de sa petite menotte, elle lui caresse la tête en disant "Pipouille" (en vrai, elle dit son prénom en le déformant donc je prends le surnom et je le déforme !).

 

Tignes (41)

 

Ma Fripouille, continue à être le petit ange que tu sais être, continue à rendre dingue ta grand-mère parce que tu as un minuscule pan de ton tee-shirt qui sort de ton pantalon et que "tu vas tomber malade" (inutile de me demander la température qu'il fait dehors !), continue à avoir besoin d'être longtemps rassuré pour mieux t'envoler, continue à être un grand frère attentionné quand tu en as envie, continue à être ce petit cousin qui a vu nos coeurs devenus tout chamallow il y a 5 ans, continue à être le "filleul de coeur mon Homme".

 

 

Happy 5 ma Fripouille !!

Repost 0
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 08:40

25 juillet 2010

 

*Mise en situation*

 

Une salle à manger détapissée ...

 

Une grande table ...

 

Des crayons ...

 

7 personnes ...

 

Ce jour-là, nous devions déjeuner avec les Cousins, la Maman du Cousin, la Soeur du Cousin, son mari et ses 2 enfants.

 

Ce jour-là n'était pas une journée très évidente pour la Maman du Cousin et sa fille, pas plus que pour le Cousin et mon Homme. Le 25 juillet, à la base, marque le jour où le parrain de mon Homme, le Papa du Cousin, s'est fait faucher avec son vélo par un multi-récidiviste qui n'a jamais mis les pieds dans une prison.

 

Ce jour-là, des larmes ont coulé

 

De tristesse d'abord vu la coïncidence des dates ... De joie ensuite quand le téléphone a sonné

 

"Ça y est, elle est là" a articulé une voix étouffée par l'émotion et par les quasi-premiers cris d'une petite fille qui, comme une tornade, est venue bouleverser nos vies

 

Celle de ses parents, de son frère, à l'avant-veille de ses 3 ans, de sa grand-mère pour qui le 25 juillet n'est plus un jour aussi noir qu'avant, pour son parrain, ému au point d'en ravaler ses larmes (si, si je l'ai vu !!) ... pour sa parraine qui a fondu pour cette bouille d'ange.

 

DSC03034 - Copie

 

25 juillet 2012

 

Ma Pépette, aujourd'hui, tu as 2 ans. Soit autant d'années d'amour et de tendresse. Chaque fois que je te vois, si gracieuse, si malicieuse, si souriante, si chipie, je fonds ! On peut dire que tes parents ont choisi le bon parrain mais surtout la bonne parraine ! Je me fais parfois penser à ma propre parraine, qui prend souvent le relais sur son mari quand il s'agit de s'occuper des cadeaux des ses filleules, ou de rappeler leur anniversaire ...

 

Collier

Je voulais mettre un coeur "original" ... Voilà !

 

Ma Pépette, tes boucles blondes, tes yeux bleus, ton sourire d'ange, ta petite voix, tes mots qui ressemblent parfois souvent à du Moldave,tes bras tendus dès que tu m'aperçois, tes "Niniiiie" qui sont devenus des "Giniiiie", ta jalousie déconcertante quand ton frère veut passer un peu de temps avec moi, ton petit index levé et le "didon !" qui va avec quand ton père ou ton parrain font les clowns, ... et encore un milliard d'autre chose font que je suis la plus fière des parraines et que je suis heureuse de pouvoir te souhaiter un joyeux anniversaire aujourd'hui !

 

 

Happy 2 ma Pépette !!

Repost 0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 06:00

Depuis un peu plus de 25 ans, notre histoire s'écrit ...

 

http://www.fleurs-defrance.com/img/fleurs/tulipe.jpg

 

Je ne compte plus combien de fois je t'ai dit que je t'aimais

 

Je ne compte plus combien de fois tu me l'as dit

 

Je ne compte plus nos instants complices

 

Je ne compte plus ces fous-rires, ces instants de grosse rigolade dans la voiture, au salon, à la cuisine ou dans nos chambres

 

Je ne compte plus tout ce que tu nous a transmis, que ce soit ton caractère, tes traits, tes recettes, tes goûts, tes anecdotes, ton vécu ...

 

 

Je sais que tes "je t'aime" sont comme des perles que l'on assemble pour faire les colliers les plus pécieux du monde, toi qui ne l'a pas suffisamment entendu

 

Je sais que tes souffrances t'ont permis d'être la femme et la mère exceptionnelle que tu es

 

Je sais que tu comprends sans forcément le dire

 

Je sais que quand tu nous en veux, ce n'est jamais pour très longtemps

 

Je sais que le jour où ce sera mon tour de devenir mère, c'est à toi que je poserai les 1.000 questions que je me pose déjà

 

DSC01997.JPG

 Exemple : comment on fait tenir le siège-auto là-dedans

(maintenant que tu sais ce que ça fait de faire 5 tours dedans)?

 

Je sais que toute ma vie, quand j'aurais une décision à prendre, je me dirai "qu'aurait-elle fait ?"

 

Je sais que je t'aime et que rien ne pourra jamais enlever ça !

 

 

Joyeux anniversaire Maman !!

Repost 0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 12:20

Petit détournement de rubrique mais qui vaut son pesant de cacahuètes !

 

 

En fait, ça ne vaut rien du tout mais c'est juste pour que vous restiez plus longtemps !!!

 

Comme beaucoup trop de choses relativement très relativement même importantes à mes yeux, je vous ai assez embêté avec la fin de mes partiels et le début imminent de mon stage. Maintenant qu'on y est, je vais enfin pouvoir vous embêter avec ... MON STAGE  !!!

 

En fait, là encore, c'est pas vrai, mais bon comme c'est tout neuf, je voulais vous endormir raconter !!

 

*********************

 

Premier jour : premier resto ! N'empêche, ça vaut la peine d'être souligné parce que c'est la première fois que mon maître de stage m'emmène au resto (mon chef de l'année dernière ne l'a jamais et a annulé au dernier moment sa présence à mon repas de départ). C'était pas un tête-à-tête vu que ma chère amie A, grâce à qui je suis là, je vous le rappelle, était également présente. Un délice de bouchon, un dessert à en redemander comme à la maison (des profiteroles au chocoalt fait maison).

 

On s'est mis d'accord avec mon maître de stage : il me donne des conseils pour mon stage et je lui donne des conseils pour son golf !! Echange de bons procédés : check !!!

 

Rentrer à la maison en moyenne à 19h et ne pas être si fatiguée que ça, je ne connaissais pas. Que ce soit à la fac ou à mon ancien boulot, je ne pensais qu'à m'écrouler dans le canapé quand ce cas de figure se présentait. Là, je suis en forme, prête à enchaîner sur un dîner entre voisins deux soirs de suite, un dîner chez mes parents et une sortie avec la cousine de mon Homme vendredi soir ! Je ne sais pas si le passage à l'heure d'été y est pour quelque chose ou c'est juste que "je ne m'embête pas" pour reprendre correctement ce que disait ma mère (non, elle n'a pas utilisé "embêter" !!).

 

En plus, c'est vrai : je ne m'embête pas ! Pas de temps mort. Des observations, des recherches, le début de la campagne d'appro, je ne vais pas avoir le temps de regarder ma montre !

 

Et puis, ce stage est une raison de bien m'habiller tous les jours (mon Homme est aux anges !). Je prends soin de choisir ma tenue tous les matins et me rendre que c'est pas la moitié mais 80% de ma garde-robe qui est à refaire et je m'éclate à retoucher mon maquillage dans la journée !

 

Stagiaire et fière de l'être ? Faut pas pousser non plus mais je me sens mieux !

 

Sinon, pour faire "rubrique dans la rubrique" :

 

- Un vendredi soir au resto ... resto où nous ne retournerons jamais pour 2 raisons : la première c'est le resto en lui-même (service, prix, ambiance malgré un décor sympa), la deuxième ... je ne vous la dirai pas, elle est inavouable même sous la torture !!

 

- Un samedi qu'on devait passer en amoureux ... jusqu'à ce qu'on invite la Cousine, Fripouille et Pépette à la maison ... jusqu'à ce que Fripouille fasse une réaction allergique à un truc de l'apéro ... et que la Cousine nous laisse Pépette jusqu'à 19h30 pour filer aux urgences !

 

- Comme c'est Pépette, on a rien dit ... On était même tout contents de jouer aux parents avec elle ... et elle nous l'a très bien rendu avec ses rires et ses câlins !

 

- Petite sortie en ville pour boire un verre avec une de mes cousines de Paris

 

- Apprendre qu'il n'y a pas que nous qui sommes ravis de la soirée passée chez mon parrain !

 

- Dimanche et lundi en plein air et en pleine verdure ! Golf en famille, mon frère, mon Homme et moi ... Golf au soleil (pas comme mes parents qui prennent des cordes en pleine figure en Normandie) ... Golf pas trop mal, grâce aux conseils de mon pro de petit frère adoré (rien à voir avec le fait que j'ai fait des bons coups). Bref, on a joué au golf !

 

Et vous, c'était comment votre week-end chocolaté prolongé ?

 

 

Avis à la blogo-population : mon réseau Internet buggue complètement à la maison depuis plusieurs jours (pas de box, on se connecte sur Fre*Wifi) du coup je ne peux rien garantir de ma fréquence de publication tant que ça ne sera pas résolu !

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 07:15

Pas la pièce, je ne risque pas de la rater, on rentre dans la maison par là ! Non, je parle de ma capacité à préparer des plats qui ressemblent à quelque chose et pas uniquement sur la page du livre de recettes !

 

 

Jeudi dernier, je vous ai laissé sur un suspense insoutenable, j'en ai d'ailleurs perdu en route ... Magoo, Memy vous pouvez revenir, je reparle français !! En quoi pouvait bien consister cette liste d'aliments tous plus délicieux les uns que les autres ? ...

En fait, il s'agissait de ma liste de courses pour un repas qui me tenait à coeur depuis si longtemps et qui s'est merveilleusement bien passé (Crisprolls, tu avais tout faux !!). Samedi, mes parents sont venus déjeuner pour la première fois à la maison ; mon frère et ma soeur connaissent la maison comme si c'était leur résidence secondaire mais mes parents n'avaient encore jamais profité de notre sens de l'hospitalité. Autant vous dire que j'avais mis les petits plats dans les grands et que, de l'apéro au dessert, rien n'a été laissé au hasard !

 

Apéro  

- roulés avec pesto aux tomates séchées, bacon haché (compter une petite dizaine de tranches ; j'en ai mis 7 et on le sentait tout juste) et parmesan (un demi-sachet) ; perso, j'ai un peu flippé en voyant la taille du boudin que ça me donnait mais, après cuisson, on a d'abord l'impression de sortir des roulés à la bolognaise (c'est pas moi qui l'ai dit c'est ma soeur) puis, en bouche, c'est un régal !

 

  DSC04101

Si vous voulez savoir à quoi ça ressemble après la cuisson, vous n'avez qu'à essayer !!

 

- sauce au thon : une barquette de fromage frais, une demi petite boîte de thon, un peu d'herbes (ne me demandez pas ce que j'ai mis, je sais qu'il y en a 2 mais je ne me rappelle plus lesquels, blonde que je suis !), le tout lié avec un peu de crème entière. Pour des questions d'organisation, je l'avais préparé vendredi soir puis mise au frais : j'ai bien fait, ça lui a permis de se raffermir et, servie avec des batonnets de pomme de terre V*co, c'était un régal !

 

Entrée

Salade lyonnaise (oeufs, lardons, croutons, la base !!)

 

Photo0387

Je me voyais mal mitrailler mes plats avant de les servir du coup c'est le portable qui a pris le relai ...

 

Plat

Gambas à la persillade (préparées par mon Homme) + escalope de poulet sauce au roquefort (ma soeur déteste les crustacés)

Riz

 

... Pas de photo, on a fonctionné en flux tendu : dès que ça sortait de la poële, ça passait dans les assiettes !!

 

Fromage

 Je ne vais pas vous apprendre à quoi ressemble un plateau de fromage ! J'ai adoré la tête de mes parents en le voyant car, après une semaine au Maroc, ils étaient ravis de voir autre chose que des fromages pasteurisés !

 

Dessert

Café (chocolat pour ma soeur) gourmand avec compote de pomme, panna cotta aux fruits rouges et gâteau au chocolat.

 

Photo0388

Non, je ne fais pas chauffer mes assiettes mais c'est le seul endroit où j'avais de la place !

 

Pour les panna cotta, je vous donne (enfin) la recette, trouvée sur Marmiton ; personnellement, je ne mets que 2 feuilles de gélatine et je mets un sachet de sucre vanillé au lieu de la gousse et de l'extrait (du coup, je mets un peu moins de 100g de sucre). Depuis quelques temps, je rajoute au fond des speculoos émiettés au fond : un régal !!

 

Pour le gâteau au chocolat, c'est simple : 200g de sucre, 200g de beurre salé, 200g de chocolat, si possible Nestlé Dessert, 4 oeufs, 1 càs de farine (en l'occurence, samedi j'avais fait demi-dose pour faire de plus petits gâteaux et en avoir un peu en réserve au cas où) ; faire fondre le beurre et le chocolat puis ajouter les autres ingrédients ; au four pendant environ 20 minutes (la première qui demande à quelle température est privée de dessert : JE N'EN SAIS RIEN, mon four pourri n'a que 3 positions !!). Surveiller la cuisson et arrêter le four avant que le couteau ne ressorte propre (histoire que ça ressemble un fondant ...)

 

Pour les compotes : prendre un pot de compote de pommes ... et verser !!

 

Ma mère a poussé un "wow" d'admiration quand elle m'a vu amener la première assiette (rien à voir avec le fait qu'elle était pour elle !). Ma soeur a beaucoup aimé que son chocolat soit fait dans une tasse à café, histoire de faire des assiettes harmonieuses. Mon père et mon Homme ont bien aimé, tout simplement : leurs assiettes étaient vides et je ne les ai pas entendu du dessert !

 

Tout s'est donc très bien passé ; tellement qu'ils ne se sont décidés à partir qu'à 17h30 !!

 

Le pire dans l'histoire : le soir, on s'est fait un resto avec nos voisins et j'ai trouvé le moyen de prendre une croziflette !! Un an que j'en rêvais, je ne pouvais pas dire non !!

Autant vous dire qu'hier, c'était detox : petit déjeuner au lit en amoureux et verres d'eau jusqu'au dîner !!

 

Finalement, je crois que j'aime bien cuisiner !

Repost 0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 07:30

Titre trop facile, tout pourri ... Dites-en ce que vous voulez mais, finalement c'est la vérité.

 

Mardi soir, après 2 semaines d'attente, j'ai enfin pu accéder à une salle de cinéma projetant LE film de cette fin d'année.

 

Intouchables : affiche

Crédit photo : allocine.fr

 

Petit flashback pour vous situer l'action (naaan, pas celle du film !) : mes parents, ma soeur, mon Homme et moi avions très envie d'aller voir ce film ; face à cet engouement général, décision fut prise d'y aller, mardi dernier. Séance à 20h15, la famille Ginie débarque à 20h ... COMPLET ! Comment, on nous aurait menti, le simple nom de Ginie ne suffirait-il plus à avoir des passe-droit ???!!! Bon tant pis, du coup, pour se venger, on est allé dîner à l'Ouest Express (oui les Lyonnaises, j'étais au Pat*é Vaise) où je me suis régalée avec un sublime velouté de chou-fleur ... et une crêpe à la chantilly (comment casser le délire diététique en 2 secondes !) !

 

 

Suite à cette mésaventure, nous avons repoussé la séance familiale au mardi suivant, donc avant-hier. Le hasard faisant très bien les choses, MBM a voulu m'offrir des places de ciné ; mon Homme béni soit-il a réussi à en négocier 5 et c'est comme que nous nous sommes retrouvés dans une salle pleine à craquer (je crois que la seule place libre était celle où nous avons entassé nos manteaux) après avoir pris les places 24h en avance (et reçu confirmation que si nous venions le jour même après 18h, pour une séance à 19h45, il n'y aurait plus rien) et, pour ma part, répété pendant 20 minutes : "non, c'est complet" aux gens qui essayaient de squatter la rangée que j'avais réservée ("tout ça ?!" était généralement la réponse que je recevais).

 

Je vous passe les bande-annonces, les pubs (qui m'ont donné envie d'un Magnum Gold d'ailleurs !) ... Le film en lui-même : un régal, un éclat de rire à lui tout seul, pas de temps mort. Tout dans ce film m'a plu : la complicité des acteurs, l'humour utilisé, le thème abordé, le fait qu'il soit inspiré d'une histoire vraie ... Je ne vous cache pas que ce thème m'a d'autant plus touchée que j'avais un oncle tétraplégique (pas à un stade aussi avancé que le personnage de François Cluzet car il avait encore quelques sensations dans les bras qui lui permettaient de se servir de ses mains) et un cousin para qui tente de faire tous les sports qu'il peut, notamment du parapente ...

Les dernières images ont donc été source d'une grande émotion pour moi mais je suis sortie de la salle avec des étoiles dans les yeux. Devant mes gnocchis au poulet quelques minutes plus tard (bah oui, une Pizza Del'Arte sur le parking, ça aide pas ... Sonia, tu devines où j'étais ?!), je n'arrêtais pas, et je n'étais pas la seule, de ressortir quelques unes des répliques qui, j'en suis sure, vont devenir aussi cultes que certaines des Ch'tis, voire encore plus !

 

Intouchables : photo Eric Toledano, François Cluzet, Olivier Nakache, Omar Sy

Pas de bras, pas de chocolat (je sais, c'est pas à ce moment !)

 

Et quand ma mère a commencé à dire qu'il allait falloir convaincre mon frère (mon futur champion préféré qui vient de franchir une première étape vers son rêve, en Toscane) d'y aller, 3 voix se sont élevées (mon père n'est pas du genre à retourner voir un film) pour dire que s'il fallait l'accompagner, ça serait sans problème !

 

Et vous, c'est quoi le dernier film que vous avez vu au cinéma ? Intouchables ? Polisse (que j'ai beaucoup aimé) ? La couleur des sentiments (que ma soeur a beaucoup aimé) ? ...

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 07:15

A jour exceptionnel, article exceptionnel !! Merci, mes cheveilles vont bien !

 

Bien que j'aie passé un bon week-end, où un dîner de famille a fini d'une manière que tout le monde redoutait, où j'ai gardé une Pépette adorable ... et marcheuse (aïe, mon dos !), où j'ai pu avoir un aperçu de ce qu'allait donner la nouvelle vie lyonnaise de mon parrain et où je me suis enfin mise à jour dans mon repassage (ou presque mais vu ce qu'il me reste, je peux dire que j'ai fini !), je ne veux pas et je ne vais pas entrer dans les détails de tout cela.

 

Non, aujourd'hui, c'est MON jour, un nouvel anniversaire symbolique, le troisième en 7 ans, un anniversaire pour lequel j'avais plein de projets il y a encore quelques années. Je me voyais déjà en haut de l'affiche embauchée, mariée, enceinte, peut-être même déjà maman. Mais mes études en ont décidé autrement  : un redoublement, puis deux, un boulot, une reprise d'études et me voilà remettant mes projets à plus tard.

 

Mais, je ne veux pas noircir le tableau.

Qui, à 25 ans, peut dire "je vis avec l'homme de ma vie" ? J'ai conscience de ne pas être la seule à pouvoir dire "moi", mais, dans mes amies, nous ne sommes pas majoritaires, loin de là.

 

Alors voilà, ce soir, nous allons fêter mon ... berk, je déteste ce mot ... quart de siècle en famille, ou presque. Mon frère, mon futur champion préféré, dont c'est d'ailleurs l'anniversaire demain, ne sera pas là car il sera en Italie pour préparer son avenir. Ca me chagrine un peu mais, je ne lui en veux pas : mes parents, ma soeur, mon grand-père et mon Homme seront là et ça, c'est déjà un très beau cadeau !

 

Ginie_blog.jpg

Repost 0

Ginie Et Ses Post-It

  • : Ginie, son pêle-mêle et les post-it qui vont avec
  • Ginie, son pêle-mêle et les post-it qui vont avec
  • : A mon âge, plein de choses nous passent par la tête ; un aperçu de ce qui passe dans celle de Ginie
  • Contact

Un post-it en passant

    Blog en pause ...

Retrouvez-moi sur Facebook (Ginie Pêle-Mêle)

ou sur Instagram (ginie_pelemele) !!

Trop De Post-It ?

Mon pêle-mêle sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez pelemeleginie sur Hellocoton

Mon pêle-mêle sur Facebook