Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 06:50

Il y a cinq ans, les vendredi 13 prenaient une toute autre signification pour moi.

 

Pour moi et pour toute une famille.

 

Il y a cinq ans, celui qui réunissait sa grande famille autour de lui partait rejoindre celle qui l'avait précédé de 30 ans.

 

Il y a cinq ans, mon grand-père paternel baissait les bras après s'être battu contre une maladie qui, à la fin, l'empêchait de les lever.

 

 

A son enterrement, devant la grande et belle église de son quartier (Saint François de Salles pour les lyonnaises), mon grand-père maternel a chuchoté à ma mère : "il y en a du monde" ; ma mère lui avait alors répondu : "on récolte ce qu'on sème". Et du bonheur, de l'amour, il en a semé : 9 enfants, 32 petits-enfants (dont 2 qu'il est parti rejoindre), 21 arrière-petits-enfants !

Mon Homme avait tenu à m'accompagner, mais avait préféré rester en retrait face à la douleur d'une famille. Aujourd'hui encore, je le remercie d'avoir été là comme il l'a été.

 

Je me souviendrai toujours de cette cérémonie, de mon père s'avançant devant le micro et se demandant si, après avoir dit "Papa, Maman", il arriverait à dire un mot de plus, de sa silhouette s'effondrant en voyant ses associés venus spécialement de Lille pour le soutenir, de la main de mon cousin dans la mienne me soutenant du mieux qu'il pouvait, de mes cousins absents auxquels nous avons pensé si fort, de ma cousine qui était encore au chaud dans le ventre de ma tante, ...

 

Je me souviendrai du combat de mon grand-père, de sa vie, de sa petite histoire qui s'est inscrite dans la grande ; aujourd'hui, je sais qu'il est heureux de retrouver ceux qui l'aiment et qu'il aime et qui sont déjà partis, à commencer par ma grand-mère, partie tellement vite que je n'ai pas pu la connaître.

 

Bon-Papa, vous nous manquez, vous me manquez.

 

 

Je suis fière d'être votre petite-fille.

Repost 0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 13:45

Demain, dès l'aube, peu après l'aube,

A l'heure où blanchit la campagne la campagne aura déjà blanchi,

Je partirai Nous partirons ...

 

 

Nous rejoindrons 3 cousines de mon Homme, leur mère, leurs enfants ... pour un dernier au revoir à leur père, époux et grand-père.

 

Nous aurions du déjeuner chez mes parents, aller m'acheter ma "tenue de rentrée" puis finir par un détour par Bellecour où nos vieilles chaussures seraient venues s'ajouter aux innombrables qui forment la Pyramide de Handicap International à laquelle nous contribuons chaque année ...

 

Nous irons plutôt dans l'église où nous nous marierons peut-être un jour, puis traverserons Lyon pour dire adieu à cet oncle que mon Homme aimait beaucoup avant qu'il ne rejoigne sa dernière demeure sous le soleil d'Espagne.

 

Demain, mon Homme glissera dans la poche de son Homme un petit sachet rempli de graines de tournesol, celles qu'il lui ramenait de chacun de ses séjours espagnols.

 

 

Adios Gaby !

Repost 0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 13:45

Trois jours que je suis rentrée et l'envie d'y retourner est toujours là

Trois jours ... après sept jours de déconnexion.

 

Sept jours d'air marin

Sept jours en famille (ou presque)

Sept jours pour oublier ce qui m'attend.

 

Dimanche 31, mon Homme m'a déposé chez mes parents et est reparti après un dîner où il a (enfin) bien discuté avec mon papa (je l'écris parce que les voir sur le balcon en pleine discussion m'a fait un plaisir immense).

 

Départ prévu lundi matin à 6h30 ...

 

Départ effectif lundi matin à ... 6h50 (on bat tous les records, généralement, on a au moins 1h de retard). L'un de mes sacs nous sert d'oreiller. Ca tombe bien, je n'ai pas fini ma nuit !

 

Arrêt traditionnel à St Pourçain sur Sioule pour un chocolat chaud / croissant que j'attendais depuis 2 ans !

 

Nouvel arrêt à Poitiers pour le déjeuner (et dire qu'on a failli chez Q*ick juste parce que mon père voulait un verre Smiley !!)

 

15h30 : ce pont, ce cher pont sur lequel on aperçoit Fort Boyard

 

DSC03181.JPG 

Arrivés sous une chaleur de plomb, j'ai pu inaugurer ma tunique EDC offerte l'année dernière par mon Homme devant de bonnes fajitas au poulet et une crêpe Ars (glace vanille et chocolat chaud)

 

DSC03184.JPG

 

Ma mère, ma soeur et moi nous couchons pleines de crêpes motivation : 1h de marche sur la plage tous les matins de 9h à 10h.

 

Mardi matin : il pleut ! On marchera plus tard ...

 

DSC03187Au final, nous avons pu marcher quatre fois, sous plus ou moins de nuages, avec plus ou moins de vent ...

Ces promenades matinales et vivifiantes m'ont permis de constater que, même 18 mois plus tard, Xynthia est encore là. Les dunes, les bois, la digue ont souffert de la tempête. La digue a été submergée et, par endroit, il est devenu impossible de passer alors qu'elle constituait une des routes que nous aimions prendre à vélo pour aller de l'autre côté du Martray (point le plus étroit de l'île).

Des percées dans les arbres laissent deviner qu'un certain nombre d'entre eux ont été arrachés.

Les dunes ont été cernées de clôtures avec des dessins expliquant leur nouvelle fragilité.

Point positif : pas d'algue !! Wouhouuu !!

 

J'ai eu mal au coeur, je l'admets.

 

Cette semaine n'aura pas forcément été celle que j'espérais mais elle a été la bulle d'oxygène dont j'avais besoin. Comme tout le beaucoup de monde, nous avons eu un temps digne d'un mois d'octobre : de la pluie tous les jours avec plus ou moins d'intensité, un soleil boudeur et des températures indignes d'un début de mois d'août. Je n'ai pas pu réaliser ma mission crêpe où je n'avais qu'une chose à faire : me retourner sur ma serviette toutes les heures ... Pour ça il aurait fallu qu'on ait du soleil au moins deux heures par jour ...

 

DSC03193.JPG

DSC03197.JPG

Oui, ces photos ont été prises le même jour et oui, après la deuxième, il a plu !

 

Jeudi soir, ma soeur et moi avons même pédalé 10 minutes sous un crachin "qui ne devait durer que 3 minutes" et sommes arrivées trempées jusqu'aux os à la maison (pas besoin de démaquillant, croyez-moi !!).

 

Malgré cela, j'étais avec ceux que j'aime, même s'il manquait deux personnes : mon frère et mon Homme. Nous avons passé un temps précieux ensemble, entre instant de repos et parties de burraco à 2, 3 ou 4 hilarantes ... Je suis même arrivée à faire exploser de rire ma mère et ma soeur, le public le plus difficile qui soit ... deviendrais-je drôle ?...

 

Rentrée lundi, j'ai eu un gros coup de déprime dans la voiture. Savoir que mes parents sont là-bas jusqu'au 17 me donnent envie d'y retourner aussi sec !

Rentrée lundi, j'ai repris ma vie quotidienne ... ou presque. J'ai reçu ma convocation chez Paul ... Mais j'ai également décidé de miser une dernière fois sur mes études : il me manque une année pour avoir un profil digne de ce nom, j'ai donc décidé de tenter d'intégrer un M2 (jamais deux sans trois ... en espérant que cette fois soit la bonne).

 

Plus qu'à croiser les doigts ... et profiter de la terrasse à défaut d'avoir profité de la plage !

 

DSC03195.JPG

Et pourtant, on  y était presque !

 

Et vous, comment se passe votre mois d'août ?

Repost 0
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 15:51

Il y a quelques années, ma sœur s'amusait à dire qu'elle avait plusieurs papas. Ça me choquait, tout autant que ça me gêne encore aujourd'hui de le dire. Ses papas étaient des amis proches de mes parents, dont l'un a d'ailleurs été son parrain de substitution pendant quelques temps.

 

Je n'ai qu'un papa et ce papa, je ne l'ai connu qu'avec son papa. Ce papa qu'il appelait Père, ce papa que j'appelais Bon-Papa, ce papa qui s'est retrouvé seul vite, trop vite. Mon papa a été papa tard, mon papa n'est pas un papa poule, mon papa n'est pas un bavard ...

Mais mon papa, tel qu'il est a fait que je suis comme je suis ; je lui ressemble, un peu en trait, un peu en caractère. Quand il me reproche de ne pas lui parler, ma mère lui répond qu'il faut aller lui chercher les vers dans l'estomac parce que dans le nez c'est trop près de la sortie ; quand de temps en temps, j'arrive à faire un trait d'humour qui passe bien (si si ça arrive !), ma mère s'exclame : "ton père aimerait beaucoup !".

Celle qui lui ressemble le plus en caractère (parce que quand physiquement, on est la seule blonde aux yeux bleus de la famille, on se demande à quoi ressemblait le facteur à l'époque ... ah suis-je bête : ça vient justement du papa de mon papa !!) c'est ma sœur : casanière, bordélique presque organisée, drôle quand il faut ... Physiquement, c'est mon frère qui lui ressemble le plus (au point qu'on est parfois à deux doigts de mélanger leurs photos quand ils sont enfant). Chacun de nous 3 porte une trace de cet homme qui nous a voulu, espéré, attendu, et qui a simplement murmuré "merci" à l'oreille de ma mère à nos 3 naissances.

Aujourd'hui, c'est la fête des pères. Mon père ne se formalise pas de ce genre de fêtes ; quand on pense aux anniversaires de nos grand-mères (que nous n'avons pas connues), à celui de notre grand-père, aux fêtes des uns et des autres, c'est ma mère qui est touchée ; lui se contente de dire merci et, si l'un de nous oublie (au hasard ...moi !), il dit que ce n'est pas grave, que même lui n'y a pas pensé.

Aujourd'hui, je n'ai pas fait de cadeau pour mon papa, si ce n'est un petit message.

Aujourd'hui, je pense à mon Homme qui n'a personne à appeler ...

Je pense aussi au jour où un petit loulou lui dira "bonne fête papa"

Je souhaite à tous les papas, les futurs papas, et surtout à MON papa une bonne fête.


Bon dimanche !

Repost 0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 20:55

... mais pour Maman@home, je garderai le titre original  !

 

Samedi, mon papa a eu ... un certain nombre d'années. Parti jouer au golf sous la pluie (et après il essayait de me faire croire qu'il avait joué entre les gouttes !), il a ensuite reçu un appel de sa sœur qui lui a annoncé que, à 700 kilomètres et des poussières de là, un petit bonhomme était né. Ce bout de chou, moment de douceur au milieu de la tourmente médiatique de ce week-end (je ne vous rafraichis pas la mémoire, à moins que vous ayez passé les 4 derniers jours dans une caverne !), est le deuxième fils de sa filleule, "exilée" à Bruxelles depuis quelques années.
J'ai toujours trouvé qu'il avait un rapport particulier avec elle, plus qu'avec ses autres filleuls (il en a 4 autres) ; il a été là il y a 4 ans lorsque, à 6 mois de son mariage, son père nous a quitté sans prévenir, il a été là 6 mois plus tard lorsque, pour remonter l'église, il la suivait dans une allée latérale au cas où elle ne tiendrait pas le coup d'être uniquement entourée de ses enfants d'honneur (autant vous dire que beaucoup de larmes ont coulé ce jour là) ... Cette filleule, ma cousine donc, est certes plus âgée que moi mais, c'est dans sa chambre que je me précipitais dès que nous allions chez ma tante : elle possédait un tiroir "magique" rempli de bandes dessinées ... mais pas n'importe quelle bande dessinée : les Triplés !

Dire qu'ils m'ont donné envie d'avoir ... des jumeaux ... nan, je rigole !


Qu'est-ce que j'adorais lire les péripéties de ces 3 têtes blondes ! Qu'est-ce que je plaignais leur mère face à ces 3 petits monstres (d'ailleurs, ils n'ont pas l'air vieux mais alors elle on dirait qu'elle n'a jamais été enceinte Clignement d'œil) !

Et puis j'aimais la douceur qui se dégageait de cette chambre aux couleurs pastels, à la moquette crème si douce que je ne prenais même pas la peine d'aller lire sur une chaise.

Le petit bout de choux aurait du montrer le bout de son nez vers le 4 juin ... Mais, pour enlever le trop-plein de douceur de ce beau moment, son grand frère (grand, tout est relatif, il aura 2 ans fin juin) a eu l'idée de se péter le fémur sur un toboggan et en a pour 3 semaines avec les 2 jambes en extension ... Aïe, aïe, aïe, oui je sais !


Toujours est-il que ma déjà grande famille paternelle s'est encore agrandie d'un petit bout et que ça, ça vaut toutes les douceurs du monde quoique, je ne dirais pas non à un Mi-Cho-Ko ! Ok, je sors !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 12:00

Comme j'aime le dire, il y a 4 hommes dans ma vie : mon Homme, mon frère, mon grand-père et mon père. Je vous ai déjà parlé soulé à plusieurs reprises de mon Homme mais aussi de mon frère, aujourd'hui, je voulais vous parler de celui qui est donc le premier homme de ma vie : mon papa.

 

Parce qu'aujourd'hui est à nouveau un samedi pas comme les autres ...

 

Aujourd'hui, mon papa à moi est un gangster a un an de plus.

Mon papa et moi, c'est particulier ; on dit souvent qu'il ne peut pas me renier car je suis un parfait mélange entre ma mère et lui. J'ai d'ailleurs hérité, aux trois quarts, de ses yeux verts (le dernier quart est marron, merci maman) ... J'ai aussi hérité de cette fâcheuse tendance à tout intérioriser, de cette volonté d'arrondir les angles ... Pourtant, celle qui lui ressemble le plus c'est ma soeur : Taureau (pas le même décan), deuxième de leur fratrie (pas le même nombre de frère et soeur derrière par contre : 1 frère pour ma soeur, 4 frères et 3 soeurs pour mon père) et tellement de similitudes dans leur comportement que c'en est parfois effrayant.

 

Mon papa paraît parfois solitaire mais quand je vois comme il a été entouré pour son dernier grand anniversaire, je sais que c'est un aspect sur lequel je veux lui ressembler, moi qui ai du mal à me faire des grands cercles de copains (minute mélancolie ON).

 

Mon papa, j'ai du mal à te dire que je t'aime, ce que tu représentes pour moi ; j'aurais pu t'en vouloir très longtemps de ne pas avoir considéré mon Homme à sa juste valeur, d'avoir voulu me séparer de lui mais en prenant du recul, je sais pourquoi tu faisais tout ça et l'ouverture de dialogue qui est en train de s'opérer me montre que tu appréhendais ce que tu ne connaissais pas (on ne connaît pas quelqu'un par des on-dit).

 

Mon papa, je te souhaite un joyeux anniversaire, pluvieux certes (enfin !) mais joyeux !

 

Anniv-Papa-2008--4-.JPG

En plein discours de ses 3 enfants pour son dernier grand anniversaire : inoubliable !

 

 

Bonne journée !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 08:38

Il y a 23 ans, j'avais tout juste 1 an et demi ...

 

Il y a 23 ans et quelques heures, mes parents fêtaient les 30 ans d'une amie sans se douter de ce qui se tramait ...

 

Il y a 23 ans, ma mère a su que ses filles auraient pile 18 mois d'écart (même si elle ne savait pas encore qu'elle allait encore  avoir une fille)

 

Il y a 23 ans, nous étions également un samedi (véridique !)

 

Il y a 23 ans, je suis devenue grande soeur, grande soeur de ma Kiankian, de ma Lolo, de Crevette, bref d'une "ravissante blondinette aux fesses de rêve" (dixit mon frère dans notre discours pour les 60 ans de mon père), la seule blonde aux yeux bleus coincée entre deux bruns aux yeux verts, le portrait de son grand-père au même âge, miss Pomme si on en juge par la taille des joues de bébé qu'elle avait.

 

Il y a 23 ans, je ne savais pas encore ce qui m'arrivait mais quand je vois qu'hier soir, j'ai tout fait pour que notre conversation Skype dure jusqu'à minuit pour être la première à lui souhaiter son anniversaire, je sais qu'on m'a fait un super cadeau ... et mes parents doivent vraiment beaucoup m'aimer vu qu'ils ont remis ça 18 mois plus tard !

 

Ma Lolo, malgré tout ce qui a pu nous brouiller, tu restes ma soeur et rien que pour ça, je t'aime !

 

Bon anniversaire !!!

 

 

Bonne journée !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 06:53

Il y a quelques années, j'ai eu un cadeau hors du commun, un cadeau qu'on a en principe qu'une fois dans une vie.

Je ne m'en souviens qu'à peine, par "flashs" ...

Je me vois, tenant la main de ma soeur, suivant mon père et mon arrière grand-mère, qui nous quitterait 6 ans plus tard.

 

Je sais que ce cadeau est arrivé entre 2 dates aussi importantes l'une que l'autre, chacune à une échelle différente ; l'une à l'échelle planétaire, l'autre à l'échelle familiale.

 

Ce jour-là, un petit bonhomme tout poilu (spécial dédicace à la Nouvelle Recrue de LMJ) est né. Ce petit bonhomme devait avoir le plus beau pyjama du monde car même sa mère le fit remarquer (vous ne connaissez pas l'esquive du "très beau pyjama" pour ne pas avoir à mentir sur ce que vous pensez du bébé "le plus beau du monde" selon le regard totalement impartial de sa mère ?!).

 

Ce jour-là, une fratrie marquait son point final ; un petit dernier avait été envisagé mais ce petit bonhomme avait mis un terme aux vélléités de quatuor de sa mère.

 

Ce jour-là, j'avais 3 ans et 1 jour et le mur de Berlin n'avait plus que quelques heures à vivre...

 

http://static.lexpress.fr/medias/419/berlin-mur_243.jpg

 

Ce jour-là, j'ai eu un petit frère qui aurait pu être un cadeau d'anniversaire si d'autres mamans n'avaient pas choisi d'accoucher la veille. Ce jour-là, est né Crapaud, P'tit Con, Bro, Elagueur Woods [private joke inside], S, mon petit frère...

 

Petit par l'âge, mais grand par la taille et l'esprit. Doué au sens propre terme, mature, complice, mais aussi égoïste et un peu capricieux quand il n'obtient pas le "oui" tant espéré à l'une ou l'autre de ses questions, il est le petit frère dont j'aurais pu rêver si je ne l'avais pas.

 

 

Aujourd'hui, S est celui qui a la plus grande complicité avec l'Homme ; je me plais à me dire qu'ils sont pour l'un comme pour l'autre le frère qu'ils n'ont pas (comme le Cousin pour l'Homme mais ça c'est une autre histoire).

 

Aujourd'hui, S est celui qui me soutient quand je doute, qui me secoue quand je suis sur le point de reculer, celui qui me parle sans sous-entendu, sans non-dit, franchement même si ça ne fait pas toujours plaisir à entendre.

 

Aujourd'hui, S n'est que rarement de passage chez mes parents, sa future carrière professionnelle l'obligeant à voyager un peu partout que ce soit en France ou en Europe ; quand il est là, c'est un bonheur de passer quelques heures avec lui.

 

http://season1.fr/images/brothers_and_sisters_2.jpg

 

Aujourd'hui, S est l'homme du vendredi sur mon blog, parce que je ne prends pas toujours le temps de lui dire que je l'aime.

 

 

Bonne journée !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 12:00

Elle est mon âme,

Elle est mon coeur,

Elle est ma flamme, mon bonheur

C'est celle qui m'a donné la vie elle fait partie de moi,


Elle est mon sang,

Elle est mes yeux,

Elle est mon ange le plus précieux,

C'est celle qui m'a donné, la vie elle fait partie de moi

Elle est tout ce que j'ai de plus cher au monde,

Ma raison d'être, ma raison de vivre,

Près d'elle je serai jusqu'à la dernière seconde,

C'est elle que j'aime

Elle est ma vie

Elle est mon ombre,

Elle et ma voix,

Elle est mon or,

Elle est ma foi,

C'est elle qui m'a donné la vie, elle fait partie de moi,

 

Elle est ma chance,

Elle est mon souffle,

Mon existence et plus que tout,

C'est elle qui m'a donné la vie, elle fait partie de moi

Elle est tout ce que j'ai de plus cher au monde,

Ma raison d'être, ma raison de vivre,

Près d'elle je serai jusqu'à la dernière seconde,
C'est elle que j'aime, elle est ma vie

(...)

 

Tu es toute ma vie,

Je t'aime à l'infini

 

Maman

 

 

Melissa - Elle - Avec tout mon amour (2007)

 

 

Joyeux anniversaire Maman !!

Ta Grenouille qui t'aime

 

 

 Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 07:11

Hier soir ...

 

 

J'ai vu des enfants,

 

J'ai vu mes voisins,

 

J'ai vu TOUS mes voisins,

 

J'ai vu le passage piéton devant la maison,

 

J'ai vu la voiture sur le passage piéton,

 

J'ai vu une tête,

 

Une couverture en boule sous la tête,

 

...

 

Cette couverture, je la connais, elle recouvre le canapé-lit dans mon bureau ...

 

Mais ...

 

Non !

 

C'est pas vrai ...

 

Si, cette femme allongée sur la chaussée, c'est MBM ...

 

 

Je n'ai pas vu ce qui s'est passé,

 

Je ne l'ai pas vue rouler sur le capot et atterrir lourdement sur le goudron

 

Je n'ai pas vu mon Homme arracher les clés pour éviter que le type ne s'en aille

 

Je ne l'ai pas vu l'empoigner

 

Je ne l'ai pas entendu hurler à en alerter tout le voisinage

 

 

Mais j'ai vu tout un quartier se solidariser autour de MBM, réguler la circulation au mieux, dans une rue étroite trop fréquentée, mal signalisée, où les gens ne roulent qu'exceptionnellement à 50.

 

J'ai vu de la tristesse dans les yeux de mon Homme et du Normand

 

J'ai vu de la douleur dans les yeux de MBM

 

J'ai vu le camion de pompiers, la voiture de gendarmerie, des gens râler de devoir ralentir (ça existe encore les gens sans coeur)

 

J'ai vu mon portable sonner plusieurs fois une fois mon Homme arrivé à l'hôpital

 

J'ai entendu mon Homme me dire "il n'y a rien ... officiellement"

 

 

J'ai appris qu'un service d'urgences peut perdre toute humanité au contact d'une seule personne, d'un médecin qui, en lisant le dossier, se trompe sur l'âge de MBM et qui, pour se justifier, répond "je n'ai pas mes lentilles" ... (tiens, Poum, ça peut faire une anecdote médicale ça, non ?) et annonce, le ton chargé de mépris, "vous n'avez rien" à une femme qui n'a pas pu reposer les pieds par terre de toute la soirée (Eurêka et Lucky Sophie, ça pourrait être une référence à votre thème du jour mais, je vous ai réservé un article plus léger ).

 

 

http://lecampesien.com/files/2008/10/passage-pieton.png

Ce que je n'ai pas vu, c'est ce panneau ... "normal", il n'y en pas !

 

 

Hier soir ...

 

Je n'oublierai jamais.

 

 

Edit de 14h30 : retour à l'hôpital avec suspicion de déplacement de la hanche ... bien entendu, elle ne retourne pas dans le même hôpital !

 

Edit de 17h15 : fracture de la hanche confirmée ... décelable dès les radios d'hier soir, selon le médecin traitant de MBM qui est venu l'examiner cet après-midi ! Je vous laisse imaginer la suite pour Dr J'ai-oublié-mes-lentilles ... Merci pour vos messages !

 

Edit du 8/04 : bilan définitif : "coup du bélier" pour la hanche (le fémur a défoncé la hanche ,si j'ai bien compris) et arrachement osseux au niveau de l'épaule ... 45 jours d'immobilisation ... dans le même hôpital que le Dr J'ai-oublié-mes-lentilles ... qui va passer un sale quart d'heure ... 3 des tantes de mon Homme, le Normand et mon Homme ont demandé à avoir un rendez-vous avec un responsable afin de dénoncer l'invraisemblance de ce qui s'est passé mercredi soir !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Ginie Et Ses Post-It

  • : Ginie, son pêle-mêle et les post-it qui vont avec
  • Ginie, son pêle-mêle et les post-it qui vont avec
  • : A mon âge, plein de choses nous passent par la tête ; un aperçu de ce qui passe dans celle de Ginie
  • Contact

Un post-it en passant

    Blog en pause ...

Retrouvez-moi sur Facebook (Ginie Pêle-Mêle)

ou sur Instagram (ginie_pelemele) !!

Trop De Post-It ?

Mon pêle-mêle sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez pelemeleginie sur Hellocoton

Mon pêle-mêle sur Facebook